Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

accueil les partenaires du laboratoire de la mixité professionnelle Ils ont osé les concepts le point de vue de... les stéréotypes les temps de vie lutte contre les stéréotypes les constats les actions Le système éducatif L'insertion par l'activité économique L'agriculture et le bâtiment les outils Le contrat pour la mixité des emplois bibliographie  sites internet vidéos la médiathèque la législation agenda contact 

les constats

Si des évolutions sont incontestables au cours des dernières années au sens où dans les mentalités, il est admis par la majorité de la population que tous les métiers sont mixtes, il n’en demeure pas moins que les stéréotypes sexués testent très prégnants et sont l’un des freins principaux.Des spécificités sont à noter au regard des statistiques nationales : Malgré une évolution, le taux d’activité des femmes corses est particulièrement faible :A moins 8 pts de la moyenne nationale féminine, à moins 13 pts de la moyenne régionale masculine.Les femmes sont concentrées très majoritairement dans un certain type de métiers:Plus de la moitié des femmes (56,5 %) sont regroupées sur 53 professions (soit 11,5 % des professions possibles) alors que 69 % des hommes se répartissent sur 299 (soit 65,7 % des professions possibles).De nombreux acteurs chargés de l’insertion sociale et professionnelle, des entreprises et des orientateurs restent encore à sensibiliser.Mettre en oeuvre une véritable politique de mixité professionnelle, c’est imaginer de nouveaux supports et des pratiques innovantes s’appuyant sur des principes acceptés par l’ensemble des acteurs, l’observation précise de la situation en Haute-Corse, une méthodologie et une pédagogie innovante, la sensibilisation et la formation des différents publics, une communication adaptée, et une évaluation permanente permettant de modifier ou ajuster les pratiques professionnelles.

La mixité professionnelle en Corse

- Les femmes sont deux fois plus au SMIC que les hommes.- 33 % des cadres sont des femmes.- Lorsqu'on compare le salaire brut moyen, il existe un écart d'environ 16 %, et malgré sept lois promulguées depuis 1947.- L'écart de la retraite entre les femmes et les hommes de 43 %.- Sur 450 métiers répertoriés en France, les femmes se retrouvent à 80 % dans 20 métiers !- Parmi la population active à temps partiel, les femmes sont représentées à 84 %.- Les femmes vont moins en formation continue que les hommes : 32% contre 45 % pour les hommes.- Elles sont 17 % dans les CA des 500 premières sociétés françaises.- Les femmes consacrent 3 h 58 par jour aux travaux domestiques et les hommes...é heures de moins.

- 83% des femmes de 25 à 49 ans travaillent ;- Un modèle français unique en Europe qui conjugue un fort taux d’activité et un taux de fécondité le plus élevé de l’Union européenne ;- De meilleurs résultats scolaires pour les filles : pour une même génération, 70% de filles ont le bac pour 59% des garçons.

90 % des salarié-e-s des services à la personne sont des femmes !INSEE Premières n° 1461 de juillet 2013 est consacré aux services à la personne. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), « en 2010, 1,8 million de salariés, hors assistantes maternelles, ont travaillé au domicile de particuliers pour des services à la personne. Représentant près de 5 % des salariés en France, ils sont davantage sollicités dans le Sud-Ouest, dans les zones rurales, âgées et dans celles où la proportion de cadres est élevée. 90 %des salariés des services à la personne sont des femmes ; 24 % ont plus de 55 ans ». (« Services à domicile: 90% de femmes », Le Figaro, « Neuf travailleurs à domicile sur dix sont des travailleuses », Libération, 30 juillet).Retrouver le dossier sur le site de l’INSEE

vous seriez fache d'apprendre

les bonnes nouvelles !